Quand le sage montre la lune, l’imbécile regarde….

… on ne sait pas ce qu’il regarde, mais il regarde…

Dans le supplément au Voyages de Cook (récemment monté au Théâtre du Nord Ouest),  les « Sauvages » expliquent des choses aux hommes civilisés…. qui ne comprennent rien…

A+

Pascal

Sur la Terre comme au Ciel.

J’ai été convié à la Générale de cette pièce pour faire les photos visant à assurer publicité de cette pièce…  Franchement, ce fut un choc. J’ai trouvé la pièce tout simplement géniale, malgré le sujet un peu aride. Une vraie bonne découverte….

J’ai donc fait des portraits avant la répétition générale, histoire d’illustrer l’histoire et de présenter les personnages. Les acteurs ont rejoué de courtes scènes et j’avais toute liberté pour tourner autour d’eux et les prendre sous l’angle qui m’intéressait. Mais il fallait travailler vite pour saisir le maximum d’images exploitables…

Ensuite, la répétition générale a commencé. J’ai donc pu assister en direct aux derniers ajustements à la veille de la première représentation de cette pièce. C’était très intéressant d’assister à cela. De plus, j’ai pu me déplacer dans les gradins pour chercher le meilleur ange possible selon l’action qui se déroulait sur scène…. Pas besoin de se préoccuper du public un vrai bonheur.

La répétition générale ayant lieu après les représentations du jour, il était tard. Ca a commencé à 23h et je comptais partir à 1h au plus tard. Mais je me suis laissé emporter par l’histoire de la pièceet je n’ai pas pu partir avant la fin de la pièce. 3h du matin. Je recommande de lire cette pièce à tous ceux qui ne connaissent pas cette histoire: celle des jésuites du Paraguay qui ont créé une sorte d’état communiste… et la manière dont le Roi d’Espagne a maté tout cela.

Les acteurs étaient excellent. Le texte passionnant. Bref, j’ai vraiment passé un bon moment et j’espère que les photos le montrent.

J’ai toujours joué avec mon 1D mark III et principalement le Canon 70-200m F2.8 L IS II. Mais aussi le 28-70mm F2.8 L.
Ca a permis de travailler vite et avec un résultat très acceptable.

La seule chose que je regrette, c’est que cette pièce n’ait pas eu plus de succès et n’ait pas tourné dans plus de théâtres…. Mais il faut dire qu’avec plus de 12 acteurs, c’est difficile d’être rentable.   Dommage…

L’ensemble des photos se trouve ici.

A bientôt,

Pascal

Un monsieur prend la mouche

 Dernière pièce du cycle Labiche qu’il m’ait été donné de voir, une fois encore le scénario n’est pas brillant, mais ce coup-ci le personnage principal est vraiment  bien écrit et assez intéressant. Il permet à l’acteur principal de s’en donner à coeur joie.

Le sujet est léger, on s’amuse du jeu des acteurs.

Cette pièce dure également 45 minutes et est la 2e partie de la représentation. La première partie étant 29° à l’ombre. Un monsieur qui prend la mouche étant meilleur que 29°à l’ombre, on finit sur une bonne note…

Les photos ont toujours été prises depuis le public avec le 1D mark III et le 70-200mm F2.8 L IS II. C’est toujours aussi efficace.
Rien de plus à rajouter. Bonne soirée et deux séries de photos. Le bonheur quoi….

L’ensemble des photos se trouve: ici.

A bientôt,

Pascal

29 degrés à l’ombre

Et voici les photos de la 2e pièce de théatre que j’ai couvert l’année dernière. Il s’agit encore d’une pièce de Labiche. Une courte farce qui s’appelle 29° à l’ombre.  Le scénario ne casse pas 3 pattes à un canard… ni deux d’ailleurs… ni même une seule… Mais bon,  ce n’est pas pour ça qu’un va voir cette pièce… C’est l’occasion de s’amuser un peu.

Les acteurs s’amusent aussi. Et finalement, on passe un bon moment. La température monte assez vite.

Les esprits s’échauffent.

Mais au final tout se finit bien.

Cette fois-ci, les photos ont été prises lors d’une représentation, parmi le public… Avec le 1D mark III et le canon 70-200mm F2.8 L IS. Sans rafale pour ne pas gêner le public et avec le mode silencieux pour essayer de  ne pas me faire remarquer…
Les couleurs des photos sont chaudes pour représenter l’ambiance de la pièce qui est censée se passer l’été. Sans doute dans le sud. Au son des grillons…
Au final, cette courte pièce (45 minutes) s’est bien passée. Même si le texte n’a rien d’exceptionnel.

L’ensemble des photos se trouvent: ici.

A bientôt,

Pascal

Le Clou aux Maris

Voici des photos de la première des 4 pièces de théâtre que j’ai prise en photo l’année dernière. Les 4 séances ont été faites au Théatre du Nord Ouest. Ce fut une expérience intéressante. Pas facile d’obtenir quelque chose de correct avec des conditions lumineuses difficiles.

La première pièce s’appelait: « Le Clou aux Maris » d’Eugène Labiche. Sans prétention, cette pièce est un agréable divertissement. Les acteurs sont joyeux et motivés. Un agréable moment.

La majorité des photos a été prise avant le spectacle lors d’une sorte de mise en place pour faire des photos publicitaires pour la pièce et la compagnie.  Seules quelques photos ont été prises lors du spectacle (pour ne pas trop gêner les spectateurs).

Les photos ont été prises au Canon 1D Mk III avec le zoom 28-70mm F2.8 L. Ca m’a permis d’avoir suffisament de flexibilité pour faire les photos rapidement et avoir assez de lumière pour ne pas trop être obligé de monter en ISO. L’auto-focus du Mark III a bien fait son travail. Bref, une combinaison efficace…

L’ensemble des photos se trouve: ici.

A bientôt,

Pascal

PS: bravo au metteur en scène et aux acteurs:

Sur la terre comme au ciel

Bonjour,

si vous êtes sur Paris, je vous recommande chaudement d’aller voir une pièce, appelée « sur la Terre comme au Ciel ».

Pourquoi aller voir cette pièce? Et bien parce qu’elle est vraiment très bien. Très surprenante (ça aborde une période de l’histoire dont je n’avais aucune idée). Elle est longue et très prenante. Bref, allez-y.

De plus,  j’ai eu l’occasion de faire les photos de la pièce lors d’une générale. C’était vraiment très intéressant. L’affiche ci-dessus a été faite à partir d’une de mes photos. Si vous voulez en voir plus, vous pouvez aller voir le site de la pièce ici: Sur la Terre Comme au Ciel.
Dans un prochain article, je détaillerai les conditions de prise de vue et je mettrai des images en ligne.

A bientôt pour des photos de théatre,

Pascal

PS: Pour aller voir la pièce, peu de dates:
~ Dimanche 27 novembre à 16h ~
Vendredi 2 décembre et Samedi 3 décembre à 20h30
Lycée Saint-Louis de Gonzague – 12 rue Benjamin
Franklin – 75016 Paris – Métro : Trocadéro ou Passy
Informations et réservations : 01 48 43 14 99
australiaforever@yahoo.fr

Résumé:
Quand l’Utopie de Thomas More trouve un écho au Paraguay…
Collège Jésuite d’Assomption – Le 16 juillet 1767.

Le Père Provincial s’apprête à baptiser deux caciques Indiens de tribus Guaranis pour les recevoir dans une nouvelle réduction. Le Visiteur du Roy  d’Espagne doit mener une enquête et instruire un procès sur ces fameuses réductions qui font tellement couler d’encre en Europe, notamment  parmi les philosophes des Lumières. Cette pièce a inspiré le film « Mission » de Laurent Joffé, Palme d’Or au Festival de Cannes de 1986. Nous célébrons cette année le centenaire de la naissance de l’auteur Fritz Hochwälder.

1er trimestre 2011: les photos du mois

Comme je ne suis pas arrivé à proposer des photos tous les jours, je vais revenir aux basiques: la photo du mois.
J’ai donc passé en revue les photos du 1er trimestre et j’en ai trouvé quelques unes qui me plaisaient. Les voici:

Janvier:

Un coucher de soleil classique à Etretat. Ce que j’aime bien dans cette image, ce sont les couleurs chaudes du soleil et du ciel, les couleurs plus froides de la mer et cette masse totalement noire constituée par la falaise. De plus, il y a de belles petites silhouettes de gens au dessus de la falaise. Cette présence humaine est importante car cela montre que le spectacle du soleil couchant est partagé par de nombreuses personnes. D’un point de vue technique, il n’y a rien d’exceptionnel. Cette image aurait pu être faite avec n’importe quel appareil. L’important, c’est d’avoir une focale suffisament longue pour resserrer le cadre sur la falaise. Comme quoi, c’est la preuve qu’on peut faire des paysages au 200mm. A noter, que sans mon 1D (et la possibilité de sous exposer à -3 Diaph), j’aurai été obligé de faire une expo manuelle). C’est facile de se laisser gagner par la facilité….

Février:

Venise, le premier matin du carnaval. Lassé par deux journées au milieu d’une masse inombrable de touristes, je me décide à me lever tôt le matin.
Bizarrement, je ne suis pas le seul à avoir eu une telle idée. La place Saint Marc est pleine de photographes. Et de quelques personnes déguisées qui ont décidé d’anticiper le début du Carnaval.
Cette dame par exemple a fait la joie de nombreux photographes. Dont moi. Un joli costume, un fond sympa (estompé par une ouverture à 2.8) et une belle lumière qui font ressortir les couleurs…

Mars:

Pour la première fois cette année, j’ai eu l’opportunité de photographier des pièces de théatre. Ca a vraiment été une expérience très sympathique et enrichissante. Capter les expressions des acteurs s’est révélé un jeu que j’ai bien aimé. De plus, illustrer une pièce avec une photo n’est pas un exercice facile. J’aime bien cette photo parce qu’elle présente bien les deux protagonistes de la pièce: « Un Monsieur prend la mouche ».: d’un coté, le personnage principal qui a tendance à s’emporter et sa promise qui a un rôle un peu effacé, mais central puisque c’est la motivation du monsieur. Bref, c’est une photo illustrative sympathique. Coté technique, l’AF du  1D mk III s’en est magnifiquement sorti avec ces conditions de lumière assez difficiles. A 1600 ISO, les images sont encore relativement propres et le 70-200mm F2.8L IS est très à l’aise dans ces conditions. Le zoom est pratique et les images sont piquées. Bref, je me suis bien amusé….

Voila pour les photos du 1er trimestre. Le reste suivra dans peu de temps…

A bientôt,

Pascal