Zoo Saint Félicien (2/5): les cervidés

Jusqu’à présent, je ne vous ai parlé que de la partie avec de grands enclos correspondant à des zones géographiques froides (Asie, Montagne, Mongolie, etc)…. Mais la partie la plus intéressante du zoo est constituée par une énorme zone où les animaux sont en semi-liberté. Pour accéder à cette zone, les gens du parc mettent les touristes dans une zone de train grillagé et ce train parcours cette grande zone divisée en région correspondant à des éco-système du Canada (et de l’Amérique du Nord). On peut donc passer par des prairies, des zones plus boisées, plus encaissées, etc. Les animaux sont en liberté et se cotoient les uns les autres sans problème. Le train ne les dérange même pas tellement ils y sont habitués. Les seuls qui sont dans un enclos, c’est les loups. Je pense que s’ils n’étaient pas dans un enclos, ils boufferaient tous les autres animaux assez rapidement….
En tout cas, l’idée de mettre les touristes en cage alors que les animaux sont en liberté m’a bien plu….

Lors de ce passage, on a vu quelques cervidés. Cerfs de Virignie. Wapitis. Un couple de jeunes orignaux.

Cerfs de Virginie

On remarque les bois qui portent encore leur velours.

Caribou

Ce caribou a des bois vraiment impressionnant. Pour porter tout ça, faut vraiment avoir des muscles du cou assez développés.

Caribou ou Cerf?

Cet animal (dont je pense que c’est un cerf) dispose de bois assez impressionnants également. On a enfin trouvé l’utilité de ces bois: c’est pour permettre aux touristes de repérer les cerfs qui se cachent dans les herbes. A noter que si les animaux veulent s’isoler du train, ils le peuvent. Les Orignaux étant par nature assez craintifs, on n’en a pas vu, à part un couple de jeune orignaux qui s’alimentaient à une mangeoire.

Cerf de Virginie en pleine mastication

Quand on voit ce cerf, on comprend pourquoi il ne faut pas prendre les convives à table lors d’un mariage….

Petit combat amical

Et pour finir un petit rappel de l’utilité de ces bois: prendre un peu d’élan et se rentrer dedans plus ou moins gentiment. A noter que le sang qu’on voit sur l’image vient de la perte des velours. Il parait que ça ne leur fait pas mal…. Si les guides le disent, je veux bien les croire…. mais le spectacle n’est pas vraiment très ragoutant….

A bientôt,

Pascal

Zoo de Saint Félicien (1/5) : les aquatiques

Lors de notre séjour au Canada, nous sommes allés voir le zoo de Saint Félicien.
C’est un zoo qui présente des animaux des régions froides du globe. Ce qui est plutôt une bonne idée pour faire en sorte que ces animaux ne souffrent pas trop du climat plutôt rude en hiver de cette partie du Québec.
Nous sommes arrivés un jour de septembre. Il ne faisait pas beau. La pluie était tombée toute la matinée. Et elle s’est remise à tomber une fois qu’on est partis…. A l’intérieur du zoo, il faisait à peut près sec, mais il ne faisait pas chaud. Les animaux étaient vraiment dans de bonnes conditions….

Le personnel du zoo était très sympa et les animaux avaient l’air bien traité. Le principe de ce zoo est de donner un maximum de place aux animaux, en mettant peu d’animaux dans des grandes zones où ils peuvent marcher. Les visiteurs font le tour de ces zones…. Je n’ai pas vraiment ressenti de stress ou de malheur chez eux (à l’exception de l’ours blanc). D’ailleurs, les animaux en captivité vivent plus longtemps que les animaux en liberté et ça permet de sauvegarder certaines espèces…. ou certains individus. En effet, des orignaux orphelins avaient un enclos avant d’être mis avec les autres animaux et il est presque sûr qu’ils n’auraient pas survécu seuls dans la nature.
Pour une fois, je n’ai pas ressenti de malaise en visitant ce zoo. Et c’est plutôt agréable.

Je vais vous présenter les photos en 5 articles.
Et pour commencer, les animaux vivant dans l’eau (ou presque).

L’ours blanc

Le Pauvre ours blanc avait l’air de ne pas être super heureux. Sans doute parce que vu sa faible activité, sa nourriture est rationnée et qu’il ne pouvait manger que quelques harengs…
C’est l’attraction principale du zoo. Tout le monde vient le voir manger ses harengs toutes les 2 heures…. Et le seul moment où il a l’air de s’amuser, c’est quand il est dans l’eau. Il faut dire qu’il nage plutôt pas mal….

Otarie
Otarie qui joue

En voici un qui passait son temps à jouer. Franchement, ces animaux ont l’air toujours prêts à s’amuser. Vraiment sympathiques. on a passé un agréable moment à regarder leur facéties.

Castor qui regarde si les touristes sont enfin partis

Et voici un autre animal qui était assez marrant à regarder: un couple de castor.
Un des deux passait son temps à passer la tête hors de l’eau pour contrôler quelque chose. Comme on était proche de l’heure de la fermeture, je me demande s’il venait voir si les touristes avaient enfin quitté son lieu de vie…. Ou alors, il venait vérifier si les gardiens allaient apporter à manger…

D’un point de vue technique, toutes les photos ont été prises au X-Pro 1 et avec le Fujinon XF-55-200mm…. La luminosité n’était pas très bonne, ainsi la grande majorité des photos a été prise entre 1600 et 6400 ISO. Il y a un peu de bruit, mais ça reste correct. C’est toujours préférable à un flou de bougé. L’AF du X-Pro était un peu limite et j’ai raté certaines photos à cause de ça. Mais bon, ça restait acceptable.

A bientôt,

Pascal

Portait en Bord de Canal Saint Martin

Ce portrait a été réalisé lors d’une séance avec une amie: Sabrina.
Le concept était un peu spécial: réaliser une photo avec une exposition un peu longue en extérieur.
Cela permet d’avoir une atmosphère un peu spéciale, en floutant les gens en arrière plan, en floutant l’eau et en donnant un rendu spécial aux lampadaires.
Le risque était de flouter le modèle. Heureusement, elle a su rester immobile, même avec une pose de 4 secondes.

Voici le résultat:

Portrait en bord de Canal Saint Martin

Vous voyez des formes fantômes à gauche: ce sont des passants qui… passaient… original, non?
Ce que vous ne voyez pas, c’est le vilain poteau qui était derrière le modèle. Quelques coups de tampons sous PaintShop Pro et on n’en parle plus.

Cette photo a été prise avec le X-Pro 1 sur lequel était monté un vieux Tomioka 55mm F1.2. L’adaptation étant assurée par le SpeedBooster de Metabones. Merci à Fuji pour avoir publié un firmware permettant d’avoir le focus peaking sur le X-Pro, ça aide pour la mise au point manuelle dans ce genre de situation…. Mais le modèle était bien immobile, ce qui aide pas mal….
Un pied était bien sûr nécessaire pour une pose aussi longue… Le développement a été fait avec Capture One, ce qui a permis de garder de belles couleurs.

D’autres photos de cette séance m’ont bien plu. J’en mettrai sans doute certaines en ligne d’ici quelque temps.
A bientôt dons,

Pascal

PS: et merci encore à Sabrina pour sa patience et son immobilité…. 😉

Musée de l’histoire de l’Immigration à Paris: la façade

C’est dimanche…. Il fait moche. Il pleut à Paris… Certaines mauvaises langues diront: comme toujours…. Elles ne sont pas loin d’avoir tord…

Vous ne savez pas quoi faire: la vie culturelle a parfois ses limites….
Vous avez vu le dernier Woody Allen qui parle d’une capitale européenne quelconque. Les établissements proposant des brunchs sont pris d’assaut par les bobos parisiens qui contrairement là vous acceptent de faire la queue pendant 3h dans la rue pour finalement s’entasser dans des établissements trop petits….

Bref, vous vous sentez une humeur de rebelle… Que faire?
En ces temps de retour d’un racisme décomplexé, allez faire un tour au musée de l’histoire de l’immigration: vous y lirez des histoires intéressantes sur ces gens qui ont quitté leur pays en espérant trouver une vie meilleure…. C’est très instructif.

En plus de tout cela, vous trouverez des présentations bien faites sur le fond et la forme, le tout dans un bâtiment vraiment intéressant: à l’extérieur comme à l’intérieur. Ce qui m’a frappé, c’est la richesse de la façade:

Façade du Musée de l’histoire de l’immigration

L’intérieur du bâtiment vaut également le coup. Peut-être que je montrerai quelques photos dans un avenir proche…. ou pas, on verra…
Bref, je ne saurai trop vous conseiller d’y aller….

D’un point de vue technique, cette image a été faite avec le Sony RX-100 (premier du nom). C’est vraiment un très bon appareil compact. Le mot compact n’est pas galvaudé du tout quand on parle de cet appareil. Il tient dans un poche et pèse moins de 250g avec la batterie….
Je suis parti d’un JPG de l’appareil: les défauts et déformations de l’objectif sont très bien corrigés logiciellement…. Et j’ai corrigé la perspective de la prise de vue avec DXO View Point. Le résultat est pas mal vu à 100%. Je pense qu’une impression en un format correct, jusqu’à 90 cm * 90 cm, est envisageable, tout en gardant une bonne qualité. Vraiment pas mal pour un si petit compact. Vous pouvez l’emmener partout et zou, si quelque chose d’intéressant se présente, il est toujours possible de le sortir.

A bientôt,

Pascal

Première Photo du Canada: un petit lac bien tranquille

En Septembre dernier, nous avons fait un petit voyage de 3 semaines au Canada avec ma femme.
Ce voyage était vraiment très agréable, mais en 3 semaines, on n’a pas le temps de visiter tout le Canada. Nous avons donc surtout visité le Québec et l’Ontario.

Voici donc une première photo d’un lac que j’air particulièrement apprécié dans le Parc Algonquin:

Petit Lac bien tranquille dans le Parc algonquin

Le Canada est un pays de lac: c’est la première chose quand on survole le pays en avion. Et lors des randonnées, il est très courant de croiser ou de longer plusieurs lacs pendant un parcours même court et faisant quelques kilomètres. Il y a des lacs à toutes les altitudes et celui là se trouvait après une petit montée…. C’était un endroit très agréable pour faire une petite pause… Un petit havre de paix…

A bientôt pour le reste des photos du Canada, de ses forêts, de ses lacs et de ses animaux…

Pascal

Mon lieu de Travail

Bon, ce message ne vise qu’un seul but: briser un long moment sans post.

Voici une photo faite très très récemment lors d’une ballade entre midi et 13h.

Saurez-vous retrouver de quelle tour il s'agit?
La Défense

Il s’agit de la Tour où je travaille. Assez photogénique, non?

A très bientôt,

Pascal

Le Bourget (5/4): quelques goodies

Bon, alors, je ne pouvais pas clore cette semaine consacrée au Bourget sans montrer quelques photos d’avions au sol, ni sans montrer quelques exemples de voltige avec appareils à hélice.

– Voltige avec appareils à hélice:

Voltige

Breitling sponsorise pas mal d’avions.

Une blonde perchée sur un avion

Toujours impressionnant: une fille perchée sur un avion. Le commentateur du meeting nous a dit qu’elle était solidement attachée par un harnais. Heureusement pour elle…

Ballet de tigres

Et voici, un ballet offert par 2 Tigres. Car oui, le Bourget présente également des hélicoptères. Ici, une danse de 2 tigres: un allemand et un français…. Heureusement, ils ne tentèrent pas de s’accoupler….

– Appareil au sol:

747

Et voici le 747 du musée de l’air. Visitable, mais il y avait trop de monde. Cela nous a découragé….

ATR 72

Et voici un bel ATR 72, très coloré. Sa livrée est visiblement celle d’une compagnie colombienne.

Airbus A400M

Et voici l’Airbus A400M au sol. Aussi impressionnant de près qu’en vol. A noter: il y avait 2 A400M en présentation: un pour le vol et un pour la présentation statique au sol.

Yak 9K et ses missiles

Ceci est un Yak russe. On voit très bien ses missiles. Ca nous rappelle que l’utilisation première de ces jolies machines, c’est tout de même pour faire la guerre. Alors, OK, c’est impressionnant et plaisant à voir en vol, mais bon, ce sont des machines destinées à des actions bien plus violentes… C’est malheureux.

???

Je ne sais pas ce qu’est cet appareil. Mais il est assez vilain…. et finalement a une bouille sympathique…. 😉

Et voici 3 photos du Rafale:

Rafale – plan large
Rafale – plan serré
Rafale – de face

Et pour finir, une turbine. Personnellement, je trouve ça assez graphique…

Turbine – de face

On imagine les ingénieurs qui ont passé des jours et des jours à calculer ces formes d’hélice pour optimiser la forme des ailettes de cette turbine. La haute technologie se cache dans les détails…. 😉

A bientôt pour autre chose que des avions.
Promis, j’arrête de vous saouler avec ça. 😉

Pascal

Le Bourget 2013 (4/4): les chasseurs

Dernier volet de cette résentation du Bourget: les chasseurs.
J’ai gardé le plus spectaculaire pour la fin.

– Rafale:
Le Rafale nous gratifie de 2 présentations.
Je trouve que c’est un bel appareil. Esthétique et gracieux, mais finalement pas si impressionnant que cela.

Rafale

Alors, oui, il fait du bruit et des manoeuvres assez spectaculaire. Mais bon, ce n’est pas le grand frisson.
C’est un bel appareil, joli, mais finalement pas hyper impressionnant.

Rafale en « dérapage »

Le grand frisson viendra du Sukhoi 35. Ces soldats qui ont volé sur un hélicoptère Kamor KA-50 ne peuvent pas s’empêcher de regarder la démonstration du sukhoi.

Soldat regardant la démonstration du sukhoi 35. Ils sont sur le Kamov Ka -50

A noter: c’est ma photo préférée de la journée.

– Sukhoi Su 35:
Cet avion est vraiment imposant. Grous lourd et bruyant.

Sukhoi 35

Et pourtant, il est hyper maniable. Les manoeuvres qu’il est capable de faire sont vraiment impressionnantes…
Note: voici une vidéo de ce qu’on a vu: Youtube: Sukhoi 35.

Sukhoi 35

Ca part dans tous les sens et surtout, on ne sait jamais ce qu’il va faire après. C’est un plaisir à suivre. Surtout que le soleil a montré le bout de son nez et que l’appareil frôle les nuages.

Sukhoi 35

Par contre, ce n’était pas vraiment facile de suivre cet appareil tellement il était rapide et tellement il faisait des choses impressionnantes… L’AF du Pen E-PL5 a montré ses limites.

Au final, le Bourget 2013, ça m’a bien plu. Je pense que je reviendrai la prochaine fois. Peut-être en prenant une place dans les tribunes pour mieux profiter du spectacle….
A bientôt pour d’autres posts,

Pascal

Le Bourget 2013 (3/4): Les gros machins à hélices.

Pendant les présentations au bourget, il n’y a pas seulement des avions à réacteur. Il y a également des avions à hélices. Soit des petits avions de voltige. Difficiles à saisir avec un appareil photo en raison de leur faible taille et de leur capacité à changer de direction rapidement.

Et puis, il y avait les avions à hélice de grande taille. De part leur faible vitesse et leur grosse taille, ils étaient aisés à photographier.

– Lockheed Super Constellation
Un avion de Légende. Piloté par des passionnés qui se font plaisir.

Super Constellation

Et qui gardent des souvenirs pour eux en prenant quelques photos…. 😉
Super Constellation

Ce bel appareil, nous a gratifié de quelques tours très très pépère…. Vraiment calmes. Sans prendre de risque. Il ne faut pas trop pousser ces machines. Il y a quelques années, cet appareil était cloué au sol pour cause de rouille…

Super Constellation en train de se poser

Arpès 2 ou 3 tours, le Super Constellation se pose. Sans casse. Une belle performance. Le soir même, il regagnera en vol son aéroport d’attache à Genève.

– Airbus A400M:
Contrairement au constellation qui représente le passé, le A400M représente l’avenir. C’est le nouvel appareil militaire d’Airbus pour aider la logistique des armées, en assurant le transport de matériel.

Airbus A400M

Ce gros quadrimoteur semble assez maniable et la démonstration qui nous est faite est assez sympathique, avec des manoeuvres assez inattendues de la part d’un avion lourd.

Airbus A400M

A noter: regardez bien les hélices. Il y a des petits tourbillons blancs assez esthétiques….

La difficultés quand on photographie des avions à hélices, c’est de ne pas figer les hélices. Ici, je pense que la vitesse de déclenchement était trop importante. La prochaine fois, j’essaierai de laisser un peu plus de mouvement sur les hélices…. pour donnerune impression de dynamisme….

A bientôt pour les chasseurs,

Pascal