Les Animaux de Bretagne

La Bretagne est vraiment une belle région et je ne dis pas cela car j’ai des amis bretons (ou presque bretons)…
C’est vraiment, vraiment une belle région. Une région où il ne plait que sur les cons, une région avec 1 bar pour 3 habitants, mais une région avec une faune et une flore vraiment intéressante. Soyons honnête, la flore ne m’intéresse pas du tout…. ça fait le désespoir de ma mère et de ma femme, mais les plantes ne m’intéressent que rarement… Par contre les animaux c’est autre chose. Et en Bretagne, on trouve de magnifiques animaux.

– Fou de Bassan:
Ce grand oiseau marin a colonisé une île située sur l’Archipel des 7 îles.
Selon le guide, cette île héberge une des 3 plus grandes colonies de Fous de Bassan au monde. Ces oiseaux ont besoin d’une falaise exposée aux vents qui leur permette de décoller. Une fois qu’ils ont éclos dans cette île, ils y reviennent toute leur vie. Et en plus, une fois en couple, ils sont fidèles. Par contre, attention à la surpopulation. Ils ont tendance à nicher les uns sur les autres:

Colonie de fous de Bassan

Ils sont plusieurs milliers sur une toute petite île, ce qui d’après le guide provoque des disputes sanglantes de voisinage. Mais nous n’étions heureusement (ou malheureusement si vous n’aimez pas les gros piafs) pas suffisamment proches pour le voir. Ces oiseaux sont quand même diablement habiles. Dans l’eau:

Fou de Bassan

ou dans l’air:

Fou de Bassan

– Phoques:
Dans cet archipel des 7 îles, il y a également 40 phoques, qui sont très différents des veaux marins.. Ce jour là, on a eu de la chance, on a en croisé 6.

Ces phoques aiment bien chasser le poisson à marée haute et ensuite, ils se laissent échouer sur des rochers pour être tranquilles à marée basse et se reposer:

Femelle échouée

On a pu en observer plusieurs, bien tranquilles sur leur rochers:

Mâle échoué

On en a également vu une qui ne s’était pas échouée et qui restait dans l’eau. Une belle tête qui observait notre bateau de loin.

Une apparition furtive

Cette tête n’est pas resté longtemps à la surface de l’eau, mais je ne l’ai pas ratée.

– Gros piafs (sans doute des goélands):
En Bretagne, il y a également plein d’oiseaux que j’ai tendance à appeler mouette, mais vu leur sale tête, ce sont sans doute des goélands:

Portrait de Goéland

Et honnêtement, ce sont de sales bêtes qui n’arrêtent pas de chercher la bagarre, de crier, et de faire leurs besoins de partout.

Visiblement, il y a eu plus de goélands dans le coin avant que celui-ci n’atterrisse….

Et ces oiseaux aiment bien ce que leur envoient les touristes, miettes de pains et autres friandises… Mais elles semblent toujours prêtes à se battre pour mériter de manger.

Regarder au 2 plan comme ce goéland a l’air méchant avec son œil rouge…

J’aime bien cette photo où le goéland au 1er plan essaie de prendre le morceau de pain sans se faire remarquer par le vilain goéland du 2e plan qui patrouille avec son œil rouge qui lui donne cet air si sévère…

Bref, je me suis bien amusé à prendre ces quelques photos d’animaux… Le tout en étant assez loin et sans les ennuyer.
Techniquement, j’ai utilisé l’Olympus Pen E-PL5 avec le Panasonix G 100-300mm F4.0-5.6 monté dessus. Le tout pesant environ 750g et n’étant pas très très encombrant…
Ca rentrait bien dans mon sac, et je l’avais toujours avec moi. La qualité est satisfaisante même si elle est n’égale clairement pas celle d’un reflex + d’un télé-objectif de focale fixe (comme les très recommandables Canon 300mm F4.0 L IS ou Canon 400mm F5.6L). Le poids et l’encombrement n’ont rien à voir non plus. Encore une fois, tout est question de compromis… Et honnêtement, vu son faible poids et encombrement, je trouve que le système micro 4/3 (Olympus Pen E-PL5 + Panasonix G 100-300mm F4.0-5.6) a une qualité suffisante pour moi et apporte un vrai plaisir à utiliser…

A bientôt,

Pascal