Mon ami Nemo

La chaleur qui s’est abattue aujourd’hui sur Paris m’a fait penser à un temps heureux où j’étais en voyage de noce sur une belle plage de sable fin, sous les cocotiers et à coté d’une mer d’un bleu éclatant…. De bien beaux moments au frais. Moments qui sont maintenant loin, mais dont il reste quelques photos.

Qu’est-ce qui fait rêver quand on est dans le métro en train de transpirer et de respirer les odeurs corporelles des autres voyageurs et la mienne aussi? Bref, l’horreur. Franchement, j’aurais adoré pouvoir me plonger dans une mer fraîche. Et à, je me suis remis à rêver aux petites séances de snorkeling avec palmes et tuba que j’ai fait à Zanzibar.  Pendant ces séances je poursuivais les poissons et mon ami Nemo me tenait compagnie en me regardant droit dans les yeux. Ah Nemo qu’es-tu devenu?

Bien sûr, tu m’as fait des infidélités en préférant suivre ma femme quand elle venait avec moi. Mais je ne t’en veux point, tu étais toujours devant mon objectif….

Mais tu es sorti de chez toi, un jour…

Pour disparaître au loin…

Depuis, je ne t’ai jamais revu… Par contre, tes amis étaient toujours là.

Que de bons moments… qu’il faisait frais sous l’eau… 😉

Du coté technique, ces photos ont été prises sans flash (ce que je regrette) avec mon Canon 1D Mk III + Sigma 50mm F1.4. Si j’ai l’occasion de  tester à nouveau cet été, je ferai ça avec un flash… Mais sous l’eau, ça avait tendance à sur-exposer gravement. Et je n’avais pas pris le temps de chercher pourquoi (j’étais en vacances après tout)….

Et pour protéger ce matériel j’ai une housse Ewa Marine.

undefined

Ce n’est pas super pratique mais c’est une des solutions les moins chères (sic) pour amener un reflex sous l’eau. J’ai eu quelques difficultés à déclencher au début. Mais finalement, on s’y fait… Je me suis bien amusé, même si je suis conscient que  le résultat est très loin d’être exceptionnel…. Voire un peu médiocre. Mais bon, les premières fois sont toujours difficiles. A ré-essayer.

J’espère que ce petit coup de frais vous a plu.

A bientôt,

Pascal