Premier concert avec le Canon S-90

Si je me suis acheté le petit Canon S90, c’est pour pouvoir l’amener partout et notamment dans  les salles de concert.
Pour le tester, je suis allé le 30 mars à la Boule Noire dans le 18e arrondissement de Paris.
Salle très sympa, mais très sombre…. très sombre en fait. Comme quoi, cette salle porte bien son nom.
Au menu, 2 groupes :
1/ Rolo Tomassi (Myspace)
Passé la surprise de voir des gens avec ce look faire de la musique aussi brutale et avec tant de cris, ça s’est révélé très plaisant. Bref, set correct.
2 photos:

2/ Trash Talk (Myspace)
Là, pour le coup, j’aime nettement moins. Morceaux de 30 secondes, à fond. Avec énormément de bruit. Puis, 2 ou 3 minutes entre chaque morceau pour récupérer…. Je suis parti avant la fin.

A noter, étant à coté de la scène et n’adhérant pas trop à la « musique », je ne bougeais pas et je me contentais de prendre des photos. Le chanteur voyant ça, prend le micro et l’envoie dans ma direction. Finalement, il le retiendra au dernier moment par le fil. Quel farceur…
2 photos:

-> A noter, le flash au plafond. Car dans la salle, il devait y avoir 60 personnes, dont 3 photographes avec des reflex. Sur ces 3 photographes, 2 utilisaient leur flashes tout le temps. Très pénible !

Le bilan de ce concert est que j’aurai pu amener le gros matériel car les sacs ne sont pas fouillés à l’entrée. Petit regret là dessus. Mais bon, il faut connaitre avant de se risquer à venir avec mon 1D Mark III….

Ensuite, le S-90 se comporte correctement. A 3.200 ISO, c’est pas propre du tout. A 1.600ISO, c’est mieux. Dans les deux cas, le bruit est très présent. Même pour le web. Mais bon, vu la taille de l’appareil, c’est bien. La stabilisation de l’objetif est efficace, mais avec des groupes d’excités qui bougent comme ça, il faut baisser la vitesse et donc monter les ISO. A noter que l’ouverture F2 à 28mm est très intéressante. Par contre, 4.9 à 105mm, c’est juste… On ne peut pas tout avoir. 😉

Toutes les photos sont là: galerie.

A bientôt pour d’autres photos et d’autres concerts,

Pascal