Tennis: Open GDF 2010

Il y a un évènement auquel je vais régulièrement depuis plusieurs années: l’open GDF de Tennis à Paris. Il se déroule au stade Pierre de Coubertin à Paris. On peut rentrer avec son matériel photo sans soucis. Et cette année, j’y suis allé un jour de qualifications. Ce qui veut dire que le placement est libre et qu’on peut bouger. Je me suis bien amusé et j’ai mitraillé. Enfin, pas tant que ça. Seulement 450 photos dans l’après-midi. Dont aucune rafale…. contrairement à certains photographes qui laissaient le bouton appuyé tout le temps. Ce qui à mon sens présente un double désavantage:
– ça limite le plaisir de la photo. Personnellement, j’essaie de deviner quand une photo sera intéressante et de déclencher au bon moment (donc, je n’utilise pas les 8 images secondes de mon 7D). Certains préfère la rafale. Chacun sa conception de la photo de sport.
– ça complique sérieusement l’editing des photos. Je pense qu’avec 2000 photos prises dans l’après midi, l’editing doit prendre plusieurs jours… Ou alors, il faut faire un pré-editing sur place. Mais là, on ne voit plus les matchs.

Bref, j’y suis allé avec mon 7D + le canon 135mm F2. Un très bon couple pour les photos in door. AF super rapide, possibilités d’ouvrir à 2 pour flouter les arrières plans, bon piqué, bonne montée en ISO. De temps en temps, j’ai mis le TC 1.4 pour photographier de l’autre coté du terrain. Et sur le court n°1, où on est à quelques mètres des joueuses, j’ai sorti le Sigma 50mm F1.4. Suffisament rapide et lumineux pour le sport in door.

Tout ça, c’est sur le papier. Dans les faits, l’AF du 7D a globalement bien marché mais avec quelques petits ratés. Je pense que je n’en maitrise pas encore toutes les subtilités. Et finalement, la lumière n’était pas top, donc il a fallu monter haut dans les ISO. Mais globalement, ce test a été satisfaisant.

Trève de blabla, voici des photos:

Lien vers la gallerie complète : ici.

Encore un post et ça sera fini pour aujourd’hui,

Pascal

2 réflexions sur « Tennis: Open GDF 2010 »

  1. j’aime bien cette série, surtout la 2eme. je regrette simplement que les pieds soient coupés

  2. Ben oui, un rebord mal placé… Saleté !

    Comme quoi les pros, en plus d’un meilleur matériel, d’une meilleure maitrise, ils ont aussi un meilleur placement… 😉

Les commentaires sont fermés.