Matériel de studio

Il y a très peu, j’ai décidé de me doter d’un éclairage de studio pour pas trop trop cher.
Comme je ne suis pas riche comme Fréjus, j’ai cherché une solution économique. Je me suis donc procuré 4 flashes Cactus KF-36, qui sont réglables manuellement. Ainsi que 4 cactus triggers V4 pour les déclencher à distance.

Ce matériel est facilement trouvable sur internet pour une somme raisonnable. En gros, c’est 100 dollars pour les flashes et 30 dollars pour les triggers. Et le tout fonctionne très bien. Enfin, ça fonctionne très bien avec le 40D du travail, mais avec mon 5D, ça provoque un énorme banding (des bandes de couleurs en haut de la photo qui rappellent un peu des interférences sur les télés cathodiques – ça ne nous rajeunit pas).  Pas moyen d’éliminer ce phénomène, même pas avec de la ferrite. Seule solution : utiliser le 40D. Ca marche très bien avec le 5D Mark II, comme quoi Canon a bien mieux blindé son nouveau modèle que le précédent….

Bref, j’ai testé ça deux fois avec le 40D. Ca marche pas mal. Que ce soit pour photographier des fleurs ou mon pote Pierrot…. Mais bon, j’ai pas mal d’essais à faire pour m’améliorer. En tout cas, ça constitue une solution pas cher, et très transportable pour se faire un petit studio. Maintenant, y a plus qu’à.

Pour le 5D, je me suis acheté 4 cellules optiques pour un déclenchement par flash. Mais je n’ai pas encore testé. A suivre.

 J’espère que ça vous aura intéressé.

Pascal

PS :  j’ai mis 2 exemples de chaque séance de test.  Bientôt, je mettrai des séries plus complètes. Prises avec le 40D et ses cactues triggers et avec le 5D et ses cellules photo-sensibles.

2 réflexions sur « Matériel de studio »

  1. Ha c’est ça cette histoire de 5D qui bande !! lol 🙂
    Ben en tout cas les photo de mon chéri sont réussies !

    à bientôt !!

  2. oui oui, c’était vraiment très intéressant… surtout d’apprendre que, malgré ton grand age et celui de ton appareil, ca bandait encore !

    brefle, si t’as encore besoin de moi et mon t-shirt de gayz pour te faire la main, on peut reviendre.

Les commentaires sont fermés.